Non classé

L’enfant abattu par des soldats à Nyanga

Poème d’Ingrid Jonker (1933-1965) – AFRIQUE DU SUD

ApartheidSignEnglishAfrikaans.jpg

L’enfant n’est pas mort

l’enfant lève les poings contre sa mère

qui crie Afrika !

crie l’odeur de la liberté et du veld

dans les ghettos du cœur cerné

 

L’enfant lève les poings

contre son père

dans la marche des générations

qui crie Afrika !

crie l’odeur de la justice et du sang

dans les rues de sa fierté armée

 

L’enfant n’est pas mort ni à Langa ni à Nyanga ni à Orlando

ni à Sharpeville

ni au commissariat de Philippi

où il gît une balle dans la tête

 

L’enfant est l’ombre noire des soldats

en faction avec fusils blindés et matraques

l’enfant est de toutes les assemblées de toutes les lois

l’enfant regarde par les fenêtres des maisons

et dans le cœur des mères

l’enfant qui voulait simplement jouer au soleil à Nyanga

est partout l’enfant devenu homme arpente toute l’Afrique

l’enfant devenu géant voyage dans le monde entier

 

Sans laissez-passer

 

 

L’Enfant n’est pas mort

Traduction de Philippe Safavi

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s