Non classé

Mon conseil à la faune

Poème de Firmin Tape (1991-) – Partenaire d’AFROpoésie – BÉNIN

Illustration issue de la 1re édition du Nordisk familjebok (1876–1899)

1280px-Australisk_fauna,_Nordisk_familjebok.jpg

Faune de tous les pays,

Unissez-vous. Oh, toi animal,

Membre de la famille de faune de ton pays,

Reçois mon message.

 

Oh toi faune, famille des animaux

vivants en brousse,

Ecoute mon conseil.

 

Oh faune !!!

Faune des reptiles, animaux sans pattes ;

Faune des oiseaux, animaux des airs ;

Faune des mammifères, animaux aux mammaires ;

Faune des poissons, animaux des eaux ;

Faune des batraciens, des terres et des eaux ;

Faune de tous les pays, unissez-vous.

 

Unissez-vous pour défendre votre territoire ;

Unissez-vous pour être plus forts ;

Unissez-vous contre les braconniers ;

Unissez-vous pour préserver votre vie

et celle de vos progénitures ;

Ne voyez pas votre faiblesse ;

Ne voyez pas votre impuissance ;

Parmi vous, il y a tout ;

Tout comme le roi lion et ses camarades félins ;

Tout comme le rossignol,

La déesse de la mélodie envoutante ;

Tout comme le géant éléphant ;

Il y a de grands fossoyeurs ;

Tout comme les oiseaux

qui peuvent vous faire vivre dans les airs ;

 

 

Chers animaux, n’avez-vous pas un Dieu ?

Où est-il ?

Priez-le fort, confiez lui vos plaintes des hommes ;

Demandez la liberté ;

Liberté auprès des hommes ;

Demandez la réduction du taux de braconnage ;

Demandez qu’on ne ramasse plus vos enfants ni vos œufs ;

Demandez la liberté ;

Chers animaux, dites au lion,

votre roi de monter une équipe de garde pour votre sécurité ;

Chers animaux, faune de tous les pays, unissez-vous.

 

Faune de tous les pays, unissez-vous ;

Ne dormez plus ;

Maintenez l’éveil jusqu’ à la veille, nuit et jour ;

Les hommes sont fatigués de vous protéger ;

Ils envient votre douce carcasse ;

Je vous préviens, chers animaux ;

Prenez le relais, protégez-vous,

fuyez, courrez, cachez-vous,

Dans les trous, dans les airs,

 dans les eaux, dans les nids, dans les buissons,

Eloignez-vous de partout

où vous sentez la présence de l’homme malfaiteur ;

partout où vous sentez le danger venir ;

Et si vous avez besoin de moi,

 je serai à mon domicile, près de la forêt,

Envoyez-moi l’ami singe,

 je pourrai comprendre son langage,

afin que je m’engage et je ne m’en dégage.

 

Animaux de tous les pays, unissez-vous.

 

In Amour à la faune, 2019

 

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s