Non classé

Larmes d’arbres

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-) – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE1280px-Amazon_fire_satellite_image

 

A bas les lâches incendiaires de la forêt amazonienne !

Arbres frères 
Aux chants brûlés, 
Vos veines crient toutes vos larmes
Face à vos assassins assoiffés
De murs, de cloisons et d’armes !

Impitoyables vampires aux ventres-banques,
Ils assassinent toutes vos frondaisons,
Magiques feuilles d’amour 
Qui offrent fraîches heures aux maux, 
Fruits doux aux humains et animaux,
Pour amasser encore et encore et toujours
Leurs putrides billets d’insatiables vautours !

Arbres frères aux chants si doux, si beaux,
Vous renaîtrez tout fiers, tout nouveaux
Alors qu’eux ne seront plus qu’ordures de caniveaux !

 

© in « Nouveaux poèmes »

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s