Non classé

Tradition marine

Poème de Jean-Baptiste Tati Loutard (1938-2009) – CONGO (Brazzaville)

Illustration: photographie du Cap de Pointe-Noire (1924) 

800px-Cap_pointe-noire-wharf-rocher-1924-jpg.jpg

Je sors d’un peuple de pleine eau

J’ai vécu longtemps comme une plante côtière

Et je n’ai point perdu ma salure

Je n’ai pas oublié les contes les fables

Les devinettes les énigmes les légendes

Qui se racontent la nuit sur l’estran

A la lueur des feux de marée 

J’eusse été riche si j’en étais marchand

Le vent du large a gonflé mes songes

Entr’ouvert les portes de l’esprit

Que ne puis-je retourner parmi les génies de haute mer 

Mes pensées en deviendraient des semis d’îles.

 

Extrait de Le Serpent austral (1992)

 

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s