Non classé

Réveille-toi, ô toi qui dors

Poème de Jonathan Ikami (1997-) – Partenaire d’AFROpoésie – RDC

Joseph_Crawhall_-_Spanish_Cock_And_Snail (1).jpg

Oreille penchée vers le hasard
Le regard vacille en manche
Vers la porte du soir.
Réveille- toi, ô toi qui dors !
De ta virilité, sors du soir 
Qui t’étreint !
Du soir où l’avenir ne dessine guère
Son ombre
Où le passé nous couvre de sa brume ambre
Nous guette.
Dong, dong !
Ô jeunesse, ma jeunesse !
Ecoute le son du cor
Qui dans le vent de midi hâle encore.
Dong, dong !
Ô jeunesse, ma jeunesse !
Regarde et hume 
La suavité du destin
Aux feuillages et à l’odeur du chagrin !
Dong, dong !
Ô jeunesse, ma jeunesse !
La cloche a sonné !
Le coq a chanté !
Réveille-toi, ô toi qui dors !
Sors de ta paresse,
Brise tes doléances
Excite ton opulence.
Dong, dong !
Ô jeunesse, ma jeunesse !
Ravive l’idéal de tes pères
Rumine dans ton cœur
La sortie de tes peurs,
Ô jeunesse, ma jeunesse !
Ainsi, tu sortiras de la noirceur
Du soir
Là où aucune étape de vie n’a de nouvelles.

 

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s