Non classé

Au temps

Poème de Virginie Sampeur (1839-1919) – HAÏTI

Illustration: Port-au-Prince en 1920

Port-au-Prince,_Haiti_(1920).jpg

Médecin de mon cœur naguère si souffrant,
Qu’as-tu fait de mon mal que je regrette tant ?
              Rends-le moi, je t’en prie ;
              Rends-moi mon autre vie ;

Rends-moi des jours passés le langoureux soupir
Et l’espoir décevant dont j’ai failli mourir,
              Et mes douces chimères,
              Et mes larmes amères !

Mon pauvre cœur va-t-il saigner encor, ô Temps ?
Connaîtra-t-il encor la foi de ses vingt ans ?
              J’aurais trop peur d’y croire :
              Cours à d’autres victoires !

 

Poème tiré du blog http://www.poeme.a-lire.fr

 

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s