Non classé

Mon Afrique

Poème de Baye Zennou Almoustapha (1998-) – Partenaire d’AFROpoésie- NIGER

Illustration: vue du détroit de Gibraltar et de la mer d’Alboran, depuis un satellite.

800px-STS059-238-074_Strait_of_Gibraltar.jpg

Ô belle Afrique des temps ancestraux; 
Aujourd’hui berceau de tout soubresaut,
Songe aux grandes migrations de ta jeunesse;
Perdue aux antipodes de ta noble forteresse.
Elle t’abandonne à dessein,
En quête d’un meilleur destin.
Aussi, il n’y a pas de roses sans épines dit-on;
Sur ses joues innocentes, des pleurs tombent dru;
Je t’en conjure Afrique, rend-lui l’espoir qui lui est dû.
In L’Éternité d’une soif

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s