Non classé

Luxuriante Cordoue

Poème de Wallada (994-1091) – Califat de Cordoue

Illustration: Les jours passés, gravure de 1798

Dies_Praeteritos

Ô luxuriante Cordoue!

As-tu une espérance pour moi?

Peut-être qu’un cœur qui brûle en ton absence peut se réchauffer?

Peut-être que tes nuits délicieuses peuvent revenir,

quand la beauté était un cadeau pour les yeux,

et les musiques un plaisir pour ceux qui entendaient tendrement, en toi, le cœur de la vie?

 

 

http://www.es.wikipedia.org

Traduction réalisée par AFROpoésie

Catégories :Non classé

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s