Non classé

Le poète

Poème de Baye Zennou Almoustapha (1998-) – Partenaire d’AFROpoésie- NIGER

Illustration: Roses trémières, par Berthe Morisot (1880).

800px-Morisot_Rose_Trémière

À Mamani Abdoulaye
Ô poète tu es l’accent de l’ombre et de la lumière,
La rougeur du sang et le parfum de la rose trémière.
D’où le frisson de l’orgue qu’environne le gainier;
Tombe la douceur du chant et la fureur du guerrier.
Tel le typhon que tourmente la grève,
Toujours tu chériras la plume et le glaive.
                                         In Ballet de fleurs

 

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s