Non classé

Ceux qui lèchent les bottes

Poème de Souleymane Kidé (1980-) – Partenaire d’AFROpoésie – MAURITANIE

Illustration: rue de Boutilimit en 2007. 800px-BoutilimitRue

Il y a ceux qui roulent 

Et ceux qui déroulent. 

 

Il y a ceux qui refoulent 

Et ceux qui se défoulent. 

 

Il y a ceux qui obéissent 

Et ceux qui désobéissent. 

 

Il y a ceux qui risquent 

Et ceux qui éteignent les rixes.

 

Il y a ceux qui sévissent 

Et ceux nègres de service. 

 

Il y a ceux qui révoltent 

Et ceux qui tout récoltent. 

 

Il y a ceux qu’on révoque 

Et ceux qu’on convoque. 

 

Il y a ceux qui acceptent l’affront 

Et ceux sur tous les fronts. 

 

Il y a ceux aux bras croisés 

Et ceux aux cœurs toisés. 

 

Il y a ceux qui refusent 

Et ceux qui sans cesse abusent. 

 

Il y a ceux qui trahissent 

Et ceux qui haïssent 

Et ceux qui hissent 

La honte à son apogée 

Et sans jamais prendre congé. 

 

Il y a ceux acceptent l’opprobre 

Et ceux qui vivent sous l’ombre 

Des chênes de l’honneur 

En y trépignant l’horreur. 

 

 

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s