Non classé

En pensant à toutes les guerres…

Poème de Didier Colpin (1954-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

Nyx par Henri Fantin-Latour (1897)

C’est ivre de couleurs que le poète va

Coloris bien réels ou bien imaginaires

Connaissent sous sa plume un demain qui rêva

De cieux ne présentant que de beaux luminaires…

Le soleil jaune ou blanc n’est nullement trop chaud

La ligne d’horizon n’est jamais assombrie

La paix de l’arc-en-ciel ignore le cachot

La concorde est une onde à la bonté chérie…

Dans sa timidité Mars fréquemment rougit

Il n’est pas agressif et ses deux satellites

Ont modifié leurs noms l’azur les assagit

Luttes comme combats paraissent insolites…

Nyx est toujours en noir par contre c’est afin

-En délicat velours- que toutes les étoiles

Soient de beaux diamants qui scintillent sans fin

Tout le sombre du deuil a su mettre les voiles…

C’est dans cette utopie -illusoire idéal-

Que le poète va porté par un beau rêve

L’écart avec le monde est bien sûr abyssal !

Ah si ses faibles vers généraient une trêve…

(ISBN :  9798645570590) 

Catégories :Non classé

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s