Non classé

J’irai à confesse

Poème de Souleymane Kidé (1980-) – Partenaire d’AFROpoésie – MAURITANIE

Symboles de trois religions abrahamiques (Tinette, Wikipédia italien)

J’irai à confesse 

En toute ferveur 

Passant à la messe 

De Messie sauveur ! 


J’irai à confesse 

Parler à la nature 

L’oraison d’allégresse ;

Des Te Deum de forfaitures. 


J’irai à confesse 

Cracher sur le prêtre 

Et l’hostie qui vesse 

Nourrit le traître. 


J’irai à confesse 

Dire à l’humanité 

Le vent qui caresse 

Souille notre dignité. 

Note bene : L’auteur fait allusion à la barbarie des extrémistes qui disent appartenir à l’islam. En tant que musulman, il a souhaité à travers ce poème montrer à ses lecteurs que tous les croyants sont finalement dans le même bateau.

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s