Non classé

À la crinière du cyclone

Poème de Georges Desportes (1921-2016) – FRANCE (Martinique)

L’ouragan Dean, le 18 août 2007, 03h15 UTC (NOAA / Satellite and Information Service)

Des terres

à même l’écume des vagues et des larmes

du soleil

des terres fracturées comme des dalles

échelonnées sur le dos d’une allée sinueuse

de serpent de mer

et ça rampe

dans un sillon de rire ou de rage blanche

on ne sait

au ras des flots de colère

frapper l’air chaud d’un grand coup de rein

de baleine en sursaut

et d’un beau cri d’éclair

foudroyer l’hélico qui ronronne et vrombit

comme une mouche à merde sur le nez levé

des crapauds

ou comme un noir démon

12 poètes antillais contemporains (par Liliane Fardin)

Editions Les Perséides, Rennes

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s