Non classé

À toutes les victimes de tous les camps…

Poème de Didier Colpin (1954-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

Attila suivi de ses hordes barbares foule aux pieds l’Italie et les Arts, Eugène Delacroix, 1847.

C’est l’Homme que l’on assassine

Tous les Hitler les fous d’Allah

Tous les Pol Pot tous les Staline

Sont dignes fils -tous- d’Attila

Depuis toujours l’horreur fascine…

Au nom d’un dieu d’un dictateur

Pas de quartier vite on fusille

L’humain n’est-il qu’un prédateur

Qu’un désherbant sur la jonquille

Qu’un néphilim qu’un abatteur ?

Raconte-nous Livre d’Histoire

Existe-t-il un temps d’avant

L’as-tu gardé dans ta mémoire

Dis-nous pourquoi bien trop souvent

Toute la Paix n’est qu’illusoire ?

Raconte-nous s’il est des pages

Là devant nous sans ces travers

Où notre vigne en ses cépages

Ne produira rien de pervers

Où les Humains deviendront sages ?

(ISBN : 9798654099174)

Catégories :Non classé

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s