Non classé

Présentation de « Manquement »

Recueil de Moussa Sow (1992-) – Partenaire d’AFROpoésie – SÉNÉGAL

Avant-Propos

Si on se réfère à une simple déduction de ce qui était, on pourrait dire sans interpeller une étincelle de notre réflexion que la vie est manquement.

Il est un besoin qui ignore le mot assouvissement, semblable à une silhouette de bonheur qui obombre notre souhait.

Rien n’égale, ce désir qui nous fait bondir, cette ivrogne envie qui assaisonne nos instants.

Nous sommes des bougies allumées et nos larmes soulignent en gras la preuve irréfutable de notre quête répétitive de disparition.

Que serait notre vie sans cette palette de vibrations, ce manquement tatoué sur notre âme ?

Je me suis fait la promesse d’enlever toutes les turbulences de mon encre afin d’offrir une douce poésie qui respire.

Ce recueil de poèmes est possible grâce à une coalition de trois éléments fondamentaux, tous appartenant à notre vivant : L’eau, l’âme et le corps.

  • L’eau, pour rincer notre passé et devenir jour dans notre moment.
  • L’âme, un possible voyage vers soi.
  • Le corps, pour habiter notre monde.

J’ai puisé bien évidemment dans mon passé pour arroger ces pages où dorment des heures de solitude confessionnelle.

J’ai eu la chance de pérégriner physiquement et spirituellement, de voir le visage triste de ma souffrance et d’affronter l’océan de mes doutes. Mon mal-être s’est vu, très souvent, accrocher sur le corps d’innocentes feuilles qui après une faiblesse extensionnelle sont déchirées par la lourdeur de mes larmes.

En y réfléchissant, je crois habiter la musique qui charme les muses car aboutir à une danse publique était hors de mes tempos somnolents.

Grâce à la poésie ma timidité a payé le prix de son calme.

La poésie est, selon moi, le genre majeur de la littérature : elle permet une belle mise à nu sans heurter notre vulnérable sensibilité.

La poésie est un ensemble : il y a d’abord l’idée qui symbolise l’âme, ensuite le fond qui est un océan monde où toute la vérité mensongère de notre champ optique est possible et enfin la forme qui représente parfaitement la zone érogène, la douceur, la tendresse, notre corps. Elle est sans doute aussi le voyage le plus plaisant qu’un humain peut prétendre espérer dans son fleuve de jouissance diurne ou nocturne.

Dans ce recueil, je suis allé encore plus loin, jusqu’au pays de mon for intérieur pour traduire fidèlement ma part de vivant. J’espère avec une réelle aspiration pouvoir toucher votre désir pluriel et naître en tant qu’ami dans vos souvenirs.

Lisez chaque vers, devinez chaque mot et vivez chaque poème car c’est pour vous ce déversement humain.

Manquement est un recueil de poèmes qui loge des fonds fermés et des formes ouvertes, mettez-y un peu de votre intimité et vous y nagerez comme un poisson.

Je me suis retrouvé sur la route de mes pensées et j’ai entendu parler mon être, il n’avait qu’un mot pour justifier sa libre passion « Manquement ».

Pour commander l’ouvrage, cliquez ici.

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s