Non classé

Éros plongé dans le vin

Poème d’Auguste Lacaussade (1815-1897) – LA RÉUNION (France)

Statue d’Aphrodite et Eros découverte en Libye. 400-350 av. J.-C. Acquisition en 1850. Musée du Louvre.

Tressant en guirlande les roses

Dont j’allais faisant mon butin

Parmi les corolles écloses

Je surpris Éros un matin.

Prompt à le saisir par les ailes,

Dans ma coupe où brille le vin,

Tremblant, je le plonge et soudain

Je bois le mélange divin.

Or, fertile en ruses nouvelles,

Voici que, captif en mon sein,

Des désirs réveillant l’essaim,

Il me chatouille de ses ailes.


Les Anacréontiques, Alphonse Lemerre, éditeur, 1896, Poésies d’Auguste Lacaussade, tome 1 (p. 135-136).

https://fr.wikisource.org/

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s