Charognards

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-) – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

Rais de lumières comme veines de pluie

La douce source est toujours proche de la soif

La brûlante faim n’est jamais loin de l’épi

Mais les charognards aux amers calculs

Volent toujours la rencontre

Qui étanche et rassasie !

© in Nouveaux poèmes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s