Chant IV

Poème de Tchicaya U Tam’Si (1931-1988) – CONGO-Brazzaville

Photographie issue de http://www.seneweb.com

Et je serai de la résurrection !
Et l’on portera mon âme sous un dais d’or
dans les foires les nuits d’équinoxe.
Puis un orage d’ongles racornis au feu éclatera
dont les éclats me troueront l’âme !
Et je supplierai qu’on m’aime debout !
Afin d’être de la résurrection des corps
parce que j’aurai été le pain et le levain
sinon ce fleuve de joie pour un cœur
multipliant mon cœur dans le pardon !

Chant IV dans Soul le ciel de soiLe Ventre, éd. Présence africaine, Paris 1999, p. 115.

Wikipédia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s