« Les mains des trames » de Mokhtar El Amraoui

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-) – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

Les mots en leur souffle disent
toutes les mains des trames

Quand l’arbre fleurit
sable et soleil rient
à fendre
à prendre
aux portes des danses
les portées des hanches
aux ruelles d’aubes et d’épis

L’ampleur des cris épris
fait scintiller
les naissantes plumes
offertes en transes
aux encriers des cieux

Et l’air alors se libère
pour rechanter nos pas
et leurs rêves de braises

© in « Chante, aube, que dansent tes plumes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s