« Matière à panser » : un hors-série de POETISTHME

Présentation du projet par le collectif POETISTHME :

Chères toutes, chers tous,

La Libye, la Syrie, le Mali, le Tchad, le Burkina, le Soudan, le Tigré, le Yémen, l’Afghanistan, la Birmanie et maintenant l’Ukraine… La liste est incomplète mais déjà longue, trop longue, hélas. Ces peuples et ces pays, devenus des bris de verre, des miroirs où se reflète les visages d’une Terre tourmentée ; n’en sommes-nous pas toutes et tous comptables ?

La violence et la souffrance se manifestent avec une saillance particulière en certains lieux, certains temps, au point qu’elles peuvent nous sembler plus aigües qu’ailleurs, plus susceptibles de nous émouvoir et de susciter notre action. Mais n’oublions pas que personne n’a le monopole de la souffrance. Au contraire, nous l’avons toutes et tous en partage. L’humanité éprouve la douleur en commun…

Nous remercions chaleureusement :

A. Barbusse 
N. Travacca
M. Derley 
J-F. Drut 
J-B. Garnier 
G. Vieujeux 
J. Bucci 
Jeanjean 
F. Maréchal 
A. Le reste-juliard 
CL. Bollenot 

Erika B.D. pour les couvertures évocatrices et Elsa Adamus pour ses illustrations colorées réparatrices pour leur participation à l’élaboration de ce numéro. 

Sans vous POÉTISTHME perdrait son souffle – et sa raison d’être.

Une pensée affectueuse à Mykola Istyn qui nous a envoyé ses poèmes-témoignages depuis le front ukrainien.  Ce numéro est le sien, ce numéro est à toutes les victimes des guerres, où qu’elles sévissent.

Salutations iodées,

Collectif POÉTISTHME

https://poetisthme.cargo.site/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s