« Partir repartir » par Idir Tas

Chanson kabyle traduite par Idir Tas (1960-) – Partenaire d’AFROpoésie – ALGÉRIE (Kabylie)

Istixbar (Introduction)

Aqli yin g’aḍḍrar ɛusaγ (Je suis aux aguets sur la montagne)

Ag ṭaylilin Uḳafaḍḍu (Sur les hauteurs d’Akfadou)

Aḍḍa cvaḥ as nernu saṭ nawar (Oh beauté qui s’amplifie jusqu’à la splendeur)

Si Ğeğigga ah (Avec la bien-aimée Djédjiga)

Iɛus aγ a’ṭaγalin (Je veille sur le retour)

Ṭaγalin baγriv aḥnin (Le retour du tendre exilé)

Am as’a adizi s’axam is (Un jour comme aujourd’hui il reviendra chez lui)

Γaf Ğeğigga ah (Pour voir sa bien-aimée Djédjiga)

Aḥiḥa (Refrain)

Ayabḍad alwaqṭ anruḥ (Il est temps de repartir)

Anuḥ ar’ṭmurṭ anruḥ (Partir au pays repartir)

Anuḥ ar’ṭmurṭ anruḥ (Partir au pays partir)

Aṭṭnzar dyuγal aruḥ (En le voyant l’âme va renaître)

Ar ṭmurṭ asa anruḥ (Au pays aujourd’hui nous repartons)

Ar ṭmurṭ asa anruḥ (Au pays aujourd’hui nous repartons)

Asagi anuḥ anruḥ (Ce jour nous partons nous repartons)

Ḍḍ’Vgayeṭ iγiṭṭ’raǧun (C’est Béjaïa qui nous attend)

Aṭṭn’zar dyuγal aruḥ (En la voyant l’âme va renaître)

Aneks alxiq ameγvun (La misérable nostalgie va disparaître)

Yema Gguraya aɛlayen (Yemma Gouraya la très haute)

Adeḍwu ak iḍḍmawen (Va éclairer tous les visages)

Aḥiḥa (Refrain)

Asif asif anadu (Fleuve-fleuve nous te longeons)

Anawaḍ ar Siḍḍi-ɛic (Tu nous mènes à Sidi-Aïch)

ḍina igelha waḍu (Là où l’air est clément)

ḍina igeqwem wemɛic (Là où la nourriture est délicieuse)

Acix Aḥadaḍḍ iγna (Le Cheikh Hadad est riche)

Arawis ak ḍḍi lahna (De ses enfants tous en paix)

Aḥiḥa (Refrain)

Avriḍḍ avriḍḍ ḍḍasawen (Par le chemin pentu nous grimpons)

Anali ar Uḳafaḍḍu (Nous atteignons Akfadou)

Aḳal leǧḍḍuḍḍ aγlayen (Chère terre de nos ancêtres)

ḍa lmuḥal aḍḍak naṭṭu (Jamais nous ne t’oublierons)

Agasmi inala gaduḥ (Depuis le berceau)

Ismiḳ ayazḍaγ ag ul (Ton nom habite notre cœur)

Γas aken nγav nruḥ (Même exilés même partis loin)

Andi nala aggdnefk azul (Là où nous sommes nous te saluons)

A Siḍḍi M’hand aεzizen (Sidi M’hand Arrezag le très cher)

Cabḥaγd cabḥaγd usanen (Va illuminer nos jours)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s