« Saint-Gilles » de Louis Ozoux

Poème de Louis Ozoux (1869-1935) – LA RÉUNION (France)

Vue aérienne de Saint-Gilles les Bains montrant la Baie de Saint-Paul au second plan – Thierry Caro – Wikipédia

Flots bleus et verts tachés des barques aux focs blancs
Qui montrez dolemment sur une grève blanche ;
Môle antique et noirci, dur éperon qui tranche,
Portant le grondement et l’écume à ses flancs.

Parmi des sables bas, un long et mol étang
Où le vieux cocotier se reflète et se penche ;
Où la Ravinne exquise, en murmures, s’épanche,
Et qui flue à la mer, très lent, en serpentant.

Sous les arbres ombreux la route claire et douce
Que les grands filaos feutrent de paille rousse ;
Des jardins toujours frais d’aubergines et d’aulx ;

Et des collines d’or, diadème de l’anse
D’où les zébus gibbeux s’acheminent vers l’eau
Et qui montent par bonds jusqu’au Bénare immense.


Poème emprunté au site http://www.mi-aime-a-ou.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s