« Ignorance » d’Abou Ishak al-Housri

Poème d’Abou Ishak al-Housri (973-1022) – TUNISIE

L’Orientale d’Alfred Dehodencq -1878 – Wikiart

Je t’aime d’un amour
que nulle intelligence
ne pourrait exprimer.
Et si j’en dénombrais
toutes les qualités,
mon énumération
n’aurait jamais de fin.

Et la limite extrême
de ma plus grande science,
consiste à reconnaître
en cet amour profond
qu’il me faut renoncer
à comprendre le fin
mot de son existence.


Poème emprunté au site http://val10.eklablog.com/

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s