« Lumière musicienne » de Barbara Auzou

Poème de Barbara Auzou (1969-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

Les cascades d’Ouzoud (Maroc) en 2016 par Alexander LeisserWikipédia

mieux qu’un visage
une oliveraie de fraîcheur
cueillie comme un butin
un nid d’écume au cœur
du grès au matin
l’alliance durable
de la fontaine et de la danse
et le secret bien gardé de l’écho
il y a au moucharabieh de nos âmes
des quartiers de bonheurs simples
le sursaut pourpre d’une lumière
musicienne
qui diffère sans cesse sa chute
comme la réfraction du soleil
dans une goutte d’eau le réel
vacille depuis que nous touchons
du doigt une tendresse sans pareille
l’amandier en fleur a scellé le sort
de l’hiver
le bleu de nos rêves tremblants
lentement
va à la mer

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s