Non classé

Lente spirale (extraits)

Poème d’Esther Nirina (1932-2004) – MADAGASCAR

Vanilla_planifolia_1.jpg

Elle n’est pas à déterrer
La racine
Qu’elle immerge et circule…
Dans le sol majeur
Pour joindre les pages blanches
Seul lieu
Où tu défis la mort
Et rencontre tes semblables.

***

L’odeur de vanilles
Cramées
L’avancée du miel
Qui ruisselle
Dans les entrailles de
Ma terre
Laboure la danse
Du peuple-dieu
Qui par l’empreinte
De leurs pas
Signe
L’ouverture de chaque clôture
Pour ce petit rien
Spatial
Point tonique
Du monde à venir.

***

Parle du pays
Où il pleut
Des pierres de topaze
Rosées suspendues
Sur toile d’araignée

La distance
N’est plus.

Le pont
Se situe

Entre révolte
Et la barque de prières

Il est temps
De tendre l’ouïe
Aux confidences
De la conscience
Sans s’écarter jamais
De l’œil locomotive
Qui glisse
Dans la nuit du sentier souterrain
Par où

La solitude n’est
Que terre liquide
Qui amasse la mémoire
Du futur

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s