Non classé

La chronique du poète (4)

Poème de Rodrigue Hounsounou (1986-) – Partenaire d’AFROpoésie – BÉNIN

Illustration: La Crucifixion, Évangiles de Rabula, 586, Bibliothèque Médicéo-Laurentine.

800px-Meister_des_Rabula-Evangeliums_002 (1).jpg

Dans les vicissitudes de leur vie,

Des ex-tôlards à la rencontre de Dieu,

Cherchent la repentance et la foi.

C’est Dieu qui donne la joie.

C’est Dieu qui pardonne aux odieux.

 

Mais l’Église est moins tolérante.

Leurs crimes, collés à leur front

Comme des étiquettes d’un pavillon,

Font revivre le film de leurs actes

 

Horribles, malsains ou pervers.

La société les rejette sans aloi.

Et pourtant, ils ont la foi.

Ils le disent avec ferveur: des ouverts !

 

Ils le chantent et le crient d’ailleurs

Tous les dimanches avec fureur.

Cependant, ils ferment tels des hordes

La porte à l’amour et à la miséricorde.

 

C’est l’échec de la réinsertion.

Crimes commis avec préméditation,

Crimes commis par auto-défense,

Crimes commis par inadvertance ;

 

Ça leur collent à la peau.

Ils sont mal dans leur peau.

Ils sont mal vus de leurs pairs.

Et ils le paient très cher.

 

C’est ce refus de tolérance

Qui les replonge dans la violence ;

Ce qui fait d’eux des repris de justice

Sans complaisance.

 

A bas l’Église sans rémission !

A bas le Chrétien sans commisération !

A bas la Société sans tolérance ;

Initiatrice de violence et de vengeance !

 

 

Retrouvez la chronique précédente en cliquant ici

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s