Non classé

Dans sa maison ouverte

Poème de Tahar Ben Jelloun (1944-) – MAROC

800px-ReflectionRainbow

Dans cette maison ouverte sur le ciel

on a versé du lait dans les coins

et éparpillé du sel dans les patios.

Le chat dort sur le piano

le lion aux yeux tendres

mange l’agneau du sacrifice

le serpent à sonnette danse dans la cour

des fourmis vont à un enterrement

un singe peint en bleu s’ennuie

le citronnier manque d’eau

les meubles se déplacent et forcent la porte

un fleuriste s’évanouit

une femme aux seins nus tire à l’arc

pendant qu’une esclave noire

égorge des coqs sur la terrasse.

Le sang coule sur les murs.

L’enfant dit : enfin une maison où il se passe des choses !

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s