Non classé

Fils de la Casbah

Poème de Lâadi Flici (1937-1993) – ALGÉRIE

Alger_bib_et_Ecole_et_rue_l'Etat-Major.JPG

Casbah des dockers
des pères de famille
des chômeurs
des frères et des sœurs
qui déversent des larmes d’amertume
des honnêtes hommes et des imams

Casbah des prostituées
des souteneurs et des proxénètes
Casbah blanche des touristes
en mal de romantisme

N’oublie pas que je suis un des tiens
et aujourd’hui loin de toi
Je revois mon visage sale
mes vêtements déchirés
mes pieds nus
mes amis qu’on appelait
les yaouleds
les cireurs
et les voyous
ma jeunesse
et l’école où je n’allais
qu’au début de l’année…

 

1957

 

Publicités

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s