Non classé

Je m’en vais

Poème de Baye Zennou Almoustapha (1998-) – Partenaire d’AFROpoésie- NIGER

800px-Pintle_mounted_gun_on_the__White__pirogue.jpg

Au point du jour où blanchit l’horizon
Mon bateau,
Vogue sur la mer des passions.
Je m’en vais au pays de Cocagne
Loin des maux;
Je m’en vais chercher la guérison.
Ma lyre chante la mélopée du terroir,
Elle s’en va refléter ma mélancolie comme miroir.
Je sanglote
                        Ô mon beau village!
   Quand mon corps s’éloigne du rivage
Chaque palpitation de mon cœur change de visage,
Ce n’est pas de l’amour, c’est de la rage.
    Je m’en vais
                Ô ma terre bien-aimée;
  Je m’en vais te quitter avec 
            Toujours cet amour effréné.
                            In L’éternité d’une soif, Edilivre.

 

 

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s