Non classé

Athéisme

Poème de Simon Ferandou (1988-) – FRANCE

Amadou_Hampâté_Bâ

À Amadou Hampâté Bâ.

 

 

D’abord, j’ai traité dieu comme un copain. Ensuite, je l’ai traité comme un voisin qu’on regarde de loin et qui nous indiffère. 

          Après, je l’ai traité comme un vaurien.

          Enfin, j’ai dit partout que dieu n’existait pas. 

          Mais je m’en suis voulu. 

     Car j’ai compris trop tard que dieu existait bien, qu’il n’était ni mon créateur, ni mon maître, ni mon père, ni les cieux, mais le nom de l’amour qu’on porte au fond de soi pour soi-même et les autres… 

          j’ai compris pourquoi dieu avait été

         absent 

 

S-F 29.02.20. Vx. Séminaire

 

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s