Non classé

Mélancolie

Poème d’Aïcha Mansoor (1996-) – Partenaire d’AFROpoésie – MAURICE

Illustration: averse tropicale (Brésil)

Rain_in_Coronel_Fabriciano_MG

J’ai perçu sur le chemin du retour

une mélancolie

dans les lumières éclairant

les ombres d’un soleil couchant

il y a comme un désespoir

dans ces rayons dorés, artificiels

cherchant à rendre moins lourde l’obscurité

naturelle et pourtant invincible de la nuit

 

J’ai senti en feuilletant ces livres

une mélancolie

elle est dans la poussière qui couvre

les mots des auteurs oubliés

elle est dans l’encre pâlie, dans le repos

dans lequel ils dorment

cherchant un esprit qui va enfin les lire

et les ranimera

 

J’ai entendu dans le son de la trompette

une mélancolie

c’est une mélodie perdue dans la clameur d’une métropole

comme un murmure dans une tempête

écoute-moi, dit-elle à une sourde foule

moi je l’écoute, mais elle n’en sait rien

car tout comme elle

je suis seule et perdue

 

J’ai goûté dans ces gouttes de pluie

une mélancolie

comme si elles avaient tout décoloré

en gris, comme leur ciel

comme si elles avaient tout tu

avec leur frémissements

comme si elles avaient tout figé

avec leur froideur.

 

 

Catégories :Non classé

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s