Non classé

Les rochers noirs

Poème d’Aïcha Mansoor (1996-) – MAURICE

Illustration: photographie de la Pointe du Raz, par S. Möller 

800px-Bretagne_Finistere_PointeduRaz15119

Je regarde en bas vers les rochers noirs

ils m’ont fait un lit vêtu de draps d’écumes

là où, douce et légère comme une plume

je m’endormirai, matin comme soir

dans le silence seront ma berceuse

les cris des vagues, le souffle du vent

dans le noir sera ce ciel captivant

ma lampe avec ses étoiles merveilleuses

et me balancera comme son ange

l’eau dans ses tendres bras

et bientôt le sommeil viendra

comme un calme sombre, étrange

ainsi dans la tendre étreinte de l’eau

je m’endormirai, dans une infinie profondeur

inconsciente, insouciante de sa froideur

caressée par ses flots.

 

 

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s