Non classé

Être poète d’après René Despestre

Extrait de l’oeuvre de René Depestre (1926-) – HAÏTI

Portrait de René Depestre par E. Rouziès. Lézignan-Corbières, le 25 février 2017.

Être poète, c’est d’avoir honte à toutes les joues qui ne peuvent rendre les coups.

La poésie, c’est quand une révolution donne soudain des ailes au nègre, aux tortues, des dents au coq, des pattes et des nageoires au cerf-volant errant de l’histoire.

La poésie, c’est le pouvoir de vivre et de voler jusqu’à la grande Ourse dans l’éclat d’un brin d’herbe.

On est poète quand on a des pieds à donner sans repos aux bonnes nouvelles de la tendresse.

In Corps simple de la poésie

Catégories :Non classé

3 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s