Non classé

Assimilation et indépendance d’après Jean Amrouche

Citations de Jean Amrouche (1906-1962) – ALGÉRIE/FRANCE

Jean Amrouche en burnous (archives de la ville de Marseille)

Dès que la guerre coloniale apparaît comme inévitable, Amrouche prend parti, de façon radicale, claire, intransigeante. « Se laisser assimiler, c’est trahir – et accepter pour soi et pour autrui, pour ses frères (être et « racinement »), l’humiliation absolue », écrit-il dès avril 1952. Et, en 1957, à Janine Falcou-Rivoire : « Je me bats pour qu’on reconnaisse une patrie aux Algériens, et de cette patrie, je suis moi-même exclu, ne me reconnaissant d’autre patrie que le verbe incarné dans le langage français – où néanmoins je me sens exilé. »

http://www.lemonde.fr

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s