Non classé

Tout abandonner sauf poétiser

Poème de Souleymane Kidé (1980-) – Partenaire d’AFROpoésie – MAURITANIE

Peintre d’Hésiode, Muse accordant deux cithares (vers 470-460 av. J.-C.), coupe attique, Paris, musée du Louvre. http://www.wikipédia.org

C’est une cure 

Et ça procure 

Du bonheur 

De l’honneur 

De la joie

De l’émoi 

Par la foi 

En ferveur.


C’est un sport 

De l’esprit fort 

Dans les cieux 

Si silencieux 

De sagesse

De l’allégresse 

De la gentillesse 

D’un vers précieux. 


C’est un bonheur 

Le verbe en valeur 

Que la pensée mûrit 

Et la patience guérit 

De tous ses maux 

Enrobés dans des mots 

Des vieux hommeaux 

Que la folie pétrit. 

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s