Non classé

Je volai autrefois

Poème d’Aïcha Mansoor (1996-) – MAURICE

Nuages de fumée issus d’énormes incendies en Australie, vus depuis l’ISS le 4 janvier 2020.

Je volai autrefois au-dessus des montagnes

qui furent vierges comme des enfants, vertes 

comme une immense plaine de campagne

d’arbres de fleurs de feuilles couverte 

je volai autrefois au-dessus des océans 

dont l’eau fut d’une pureté d’éden   

de laquelle je vis des vies jaillissant

en formes de dauphins de baleines  

je volai autrefois au-dessus des forêts

dont la fraîcheur fut le musc de la pluie

d’humidité et d’exotisme arborées  

par le cris des cigales animées la nuit

je volai autrefois au-dessus des nuages

qui flottèrent comme des brins de coton 

m’accompagnant dans mon voyage

tempérant la chaleur là où ils vont

je volai autrefois dans un meilleur monde

où la trace de l’homme fut discret

mais je ne reconnais plus cette hécatombe

de terre saccagée, de ciel pollué.  

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s