Non classé

« Poètes de tous les pays, unissez-vous ! »

Poème de Didier Colpin (1954-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

 Illustration d’Édouard Riou dans Les Enfants du capitaine Grant de Jules Verne (1868)

L’océan dans le gris reflète l’horizon

La bouteille à la mer maintient sa flottaison

Son message d’espoir -une belle utopie-

Contredit le présent -sa triste myopie-

Vibrant d’une vigueur -terrible garnison-

Qui veut l’anéantir sous des flots d’entropie

Où la conformité sait dicter sa raison…

Tout est bien de la sorte et qu’une pluie acide

Puisse dissoudre enfin cette vague Atlantide

Ce paradis perdu qui va là serpentant

En courants sous-marins courageux commentant

La grisaille du ciel le soleil insipide

L’éclat de l’espérance alors se sous-entend

Le regard est surpris par un reflet candide…

Sur les eaux de la vie où vogue le malheur

Où beaucoup nous sourient d’une froide chaleur

Sur ces eaux de non-sens le poète est une île

Il rayonne à jamais d’une force tranquille

Loin du noir et du blanc son encre a la couleur

Du charme retrouvé c’est le rêve qu’il deale

Ses vers sont un bouquet sa plume est une fleur…

La bouteille échouée est là sur son rivage

Habillé de respect le secret du message

Un terme le contient celui d’Humanité

Où l’on perçoit aussi l’universalité

Désirant la servir le poète est un sage

Qui va modestement prônant son unité…

Tissées de nombreux maux ses rimes l’envisagent

ISBN9798645570590   

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s