Non classé

Rester pour l’éternité

Poème de Rodrigue Hounsounou (1986-) – Partenaire d’AFROpoésie – BÉNIN

Armes saisies le 8 septembre 2016 à Tombouctou par les gendarmes maliens – Kassim Traoré (VOA) 

Tant de maladies dévastent ce monde

Tant de catastrophes ravagent ce monde

Tant de haines affligent ce monde

Et tant de désolations accablent ce monde.

Je voudrais retrouver mon innocence

Cette innocence puérile et douce

Qui ne connaît ni l’injustice

Ni la déception, ni la violence

Ni l’égocentrisme de ce monde.

Je voudrais me faire tout petit,

Enfant candide, yeux couverts à l’immonde 

Et parcourir cette terre avec envie 

Comme le Petit Poucet rêveur.

Je voudrais retourner dans le ventre

De ma mère : Un monde où la douceur

Et le partage sont les mots maîtres

Un monde où l’amour en extase

Et la protection sont souverains 

Mère ! Chouchoute-moi ! Bichonne, oins

Et dorlote ton petit être de convoitise

Qui pousse en toi.

Mère ! Je voudrais de toi

À nouveau ressentir la tendresse

De tes mains caressant ma forteresse

Mère ! Mère ! Je voudrais de toi

À nouveau entendre résonner ta voix

De rossignol me fredonnant passionnément

Tes douces berceuses comme à ton charmant amant.

Mère ! Mère ! Mère ! Berce-moi

Pour l’éternité ! Afin que je ne vois

Plus les horreurs de ce monde.

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s