Non classé

Présences

Poème d’Aïcha Mansoor (1996-) – MAURICE

Sainte Anne faisant le geste du silence (VIIIe siècle) – Musée national de Varsovie.

Nos présences se mélangent


Il n’y a, à ce moment là, rien


Pas d’euphorie, pas d’angoisse


Aucune émotion, aucune pensée


Juste un calme complet


Profond, impénétrable


Aucun mot ne résonne


Et tout le reste n’est que poussière


Dans un océan de paix.

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s