Part de bleu

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-) – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

Laisser leur part de bleu aux ombres

quand le temps aura creusé ses cicatrices

sur les ailes des complaintes

quand les couleurs noyées de sang

auront chanté les dunes des attentes

et les voyages suspendus des nuages

dans les soifs des espérances

Rêves arrêtés dans les reflux de la mort

gouffres aux spectres trompeurs

Il n’en restera que l’encens d’un appel

et les larmes des seuils en tardives prières

© in Dans le tumulte du labyrinthe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s