SOLUTION ?

Poème de Didier Colpin (1954-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

Le repas de Gargantua, par Gustave Doré.

Dans une évidence ouvrir le frigo

En croyant avoir comme une fringale

Choisir au hasard puis casser la dalle

En mangeant buvant le tout à gogo…


Dans une évidence ouvrir la poubelle

Pour l’esprit ailleurs gaspiller gâcher

Et faire cela d’un œil détaché

Tout en se disant que la vie est belle…


Dans une ignorance aller de ce pas

Alors que pas loin sévit la famine

Que parfois souvent elle prédomine

Même des Enfants manquent de repas…

Dans une indécence aux effets funestes

Marche le grand monde et l’Homme en pâtit

Voilà l’univers qu’il a donc bâti

De nombreux méfaits y sont manifestes…

ISBN  979-8417146190

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s