Printemps rêvé

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-) – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

Chante, aube, que dansent tes plumes !*

Qu’elles écrivent, libérées des malheurs,

Toute cette beauté qui s’allume,

Pour oublier toutes les laideurs,

Pour laisser fleurir, radieux de bonheur,

Un nouveau printemps habillé de chaudes lueurs,

Inondant de ses capiteux parfums les cœurs !

Qu’un nouveau soleil éteigne tristesses et pleurs !

Chante, aube, chante, que dansent tes plumes !

Qu’elles étreignent, dans leurs envols rieurs,

Pleinement la vie, sans les douleurs qui consument !

Qu’éclosent en merveilleux jardins nos couleurs!

Qu’elles noient de leur souffle la nuit de leurs horreurs!

*Titre du troisième recueil du poète

©in Nouveaux poèmes

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s