« Midi » de Jacques Roumain

Poème de Jacques Roumain (1907-1944) – HAÏTI

Le fleuve Artibonite par Kendra Helmer en 2010 (USAID) 

Midi

Les palmiers veillent sur le paysage

Las. Les orangers portent des grappes de soleil

D’or mûris au midi vermeil.

Un latanier balaie solitaire

Des nuages dans l’azur

Où fulgurent

Des insectes, étincelles

Subitement

Nées dans d’incandescents

Rayons. J’écoute le rythme du silence

Embaumé de l’encens

Des fleurs irréelles

Mon âme est attirée vers la tangente

Des désirs lourds que hante

Divinement insaisissables

L’ombre des fantômes implacables.

https://lenouvelliste.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s