« Les amis » de Noureddine Boujelben

Poème de Noureddine Boujelben (1952-2022) – TUNISIE

Noureddine Boujelben lors du Printemps des poètes – Sfax, mars 2018

Ô ! Les amis

Prenez mon instant

Et construisez vos demeures

Prenez ma vigne

Et pressez votre vin

Prenez mon étoile

Et illuminez votre nuit.

Prenez ma danse

Et éclairez votre chemin

Prenez mon sourire

Et fabriquez votre joie

Prenez mes yeux…

Prenez tout ce que vous voulez

Grâce à vous les amis

Je retrouverai la vue

Traduit de l’arabe par Monia Boulila

en hommage au poète, décédé le 16 mai 2022.

Poème extrait du site partenaire Souffle inédit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s