« Bêle bel ami bêle » de Mokhtar El Amraoui

Poème de Mokhtar El Amraoui (1955-)©  – Partenaire d’AFROpoésie – TUNISIE

Gravure du traité The domestic sheep – its culture and general management, par Henry Stewart, Chicago, 1900. Wikipédia

Poème pour un mouton et un enfant

En soulevant la peau de mouton

Le boucher trouva un enfant endormi

Qui surpris effrayé sursauta

Se mettant à bêler à tout rompre

Criant que c’était bel et bien lui

Le mouton à sacrifier

Il ne cessait de crier ni de bêler

Les reproches de son père

Les caresses de sa mère

Le couteau du boucher

Et sa poigne de fer

Ne purent le calmer

Ni le faire taire

Il remplissait sa bouche de paille

La mâchait la remâchait puis la crachait

S’étouffant à plusieurs reprises

Bêêêêêêê bêêêêêêê bêêêêêêê

Bêêêêêêê bêêêêêêê bêêêêêêê

Répétait-il entêté déterminé

Sautillant tournoyant à quatre pattes

Rien n’y fit le petit garçon bêlait de plus belle

Toute la famille de la terrasse

Vit le vrai mouton décoré de rubans

Courir de toute sa laine

A perdre haleine

Le fugitif bêlait de toutes ses larmes

N’ayant que son amour et sa peine

Pour soutenir son adorable fidèle ami

Le si cher enfant grâce auquel il s’était enfui

Qui refusait de le voir fini

Entre pets rots rôti apéro et méchoui

Comme son cousin de l’an précédent

Qu’il n’avait pu hélas sauver à temps

Le 8 juillet 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s