« Noire mémoire » de Claude Dussert

Poème de Claude Dussert (1947-) – Partenaire d’AFROpoésie – FRANCE

François-Edmond Fortier. Bords du fleuve aux environs de Matam. Afrique Occidentale – Sénégal. Wikipédia

Le lion est mort ce soir, à la lune, blessé

Écoutez le tam-tam, la musique rythmée

Offerte en hommage aux noirs tirailleurs

Pincez tous vos koras, frappez les balafons

Oubliez tous ces temps de longue incertitude

Les rugissements du roi vomis en longues plaintes

Dans l’horrible souffrance d’un peuple asservi.

Chers amis de couleur le poète survit

Embrigadé un jour comme chair à canon

Dans des conflits sans nom qui laissent la misère

Arrêtez la musique et plongez dans vos cœurs

Regardez votre chaire que vous dilapidez

Sans cesse abreuvez-vous au fleuve Sénégal

Avec Bigolo* où la Reine de Kambrousse*

Naissent la craint et l’espoir de la libération

Galériens du devoir, utopistes de l’amour

Ouvrez-tous votre cœur à la nature bénie

Rejoignez les enfants qui croient en leur patrie.

Octobre 2022

*Djignabo Badji  alias, Bigolo

*Aline Sitoé Diatta  alias, la reine de Kambrouse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s