La vie est si courte

Tibou Faye (1999-) – Partenaire d’AFROpoésie – SÉNÉGAL

610e9536300821.5716f21bd7445

Photo © Justin Makangara

J’imagine dix ans, huit ans voire cinq ans avant,
J’étais un petit fragile, innocent, surtout inconscient de la dure vie qui m’attendait.
Je jouais au rossignol avec ma voix qui était beaucoup moins lourde que celle-ci .
Je n’avais qu’une seule envie : me réjouir de la moindre occasion qui m’ était présentée.
Mais là, j’ai peur car j’ai grandi,
Il y a des devoirs que je dois porter sur mon dos comme un fardeau,
Ma famille, particulièrement ma mère, m’attendent
J’ai perdu la tête de ce gamin souriant et insouciant.
Beaucoup de choses ont changé,
Mon physique,
Ma voix,
Mon regard,
Mes expressions,
Mon entourage.
Certains de mes proches ont disparu de ce globe immonde
D’autres sont morts, donc introuvables.
Et parmi le peu qui restent, il y en a certains qui m’ignorent.

Mais, une chose précieuse est restée en moi,
C’est la joie de vivre malgré les circuits humains.
Aujourd’hui c’est eux,
Demain c’est moi.
Car cette vie n’est rien d’autre qu’une promesse infidèle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s