Non classé

Le Melhoun au Maroc

Une poésie populaire écrite et chantée.

Histoire de Bayâd et Riyâd, manuscrit maghrébin ou andalous (Bibliothèque apostolique vaticane).

L’histoire du Melhoun remonte l’époque arabo-andalouse. Les tribus arabes conquérantes (Banou Hilal et Banou Maâqil) se sont installées dans le Maghreb afin d’y propager l’Islam. La transmission des chants arabes s’est faite durant cette époque et bien plus tard, quand le Maroc faisait partie de l’Empire d’Al Andalous, le Malhoun a commencé à prendre forme et s’est d’abord installé dans la région du Tafilelt avant de se diffuser partout dans le pays.

Il s’agit d’une poésie populaire écrite (Zajal) et chantée (Qassida), sur des thème différents comme l’amour de Dieu, la femme ou la nature. La forme des poèmes se différencie du style arabe classique, d’abord par son écriture en arabe dialectale (Darija au Maroc) et par sa structure grammaticale.

Catégories :Non classé

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s